CEVA Centre d′Étude et de Valorisation des Algues Logo

Aquaculture Multitrophique Intégrée

L’aquaculture multi-trophique intégrée (AMTI) apparaît comme une solution éco-novatrice pour le développement durable de l’aquaculture. Elle fait partie intégrante de la stratégie de croissance bleue de l’Union Européenne. Même si le concept n’est pas récent, il s’est développé ces dernières années en eau de mer et en eau douce.

Plusieurs projets récents ont approfondi la mise en œuvre de ce concept.

Le CEVA s’est notamment fortement impliqué dans le projet européen Integrate et est partenaire du projet européen Marinalgae4aqua. Il est également impliqué à l’échelle nationale dans le projet AMIMA dont il coordonne les actions.

Cultures de Saccharina latissima sur la ferme marine du CEVA

Projet Integrate

Financé par le programme européen INTERREG Espace Atlantique, le projet INTEGRATE est arrivé à son terme en juin 2020.  8 partenaires (CTAQUA, IPMA, ALGAplus, Agrocampus Ouest, CEVA, ISC, NUIG et SAMS) et 11 partenaires associés issus des 5 états membres de l’Espace Atlantique Européen (Espagne, Portugal, France, Irlande et Royaume-Uni) ont collaboré pendant 3 ans.

INTEGRATE avait pour objectif principal de à favoriser un travail coopératif sur le développement de nouvelles techniques d’aquaculture rentables et éco-responsables. Réalisé pour la première fois en explorant et en diffusant les principes sur lesquels repose le concept d’AMTI, et les avantages associés en termes d’éco-innovation et d’éco-efficacité. Cette approche a pour but d’aider à :

– développer et consolider le marché des produits de la mer issus de l’UE,
– promouvoir la croissance bleue des entreprises traditionnelles,
– sensibiliser à l’approche holistique de l’AMTI.

La conception du projet était basée sur les axes prioritaires et les objectifs spécifiques identifiés dans la Politique Commune de la Pêche et le Plan d’Action Atlantique dans lesquels la croissance verte, l’amélioration de la productivité et de la compétitivité ainsi que la durabilité environnementale, sont des enjeux majeurs. Ce projet avait pour ambition de relever ces défis en :

– encourageant la coopération transnationale pour une transition industrielle vers l’AMTI à l’échelle de l’EAE,
– fournissant des outils pour accroître la compétitivité et la durabilité du secteur aquacole,
– contribuant à éliminer les obstacles à la croissance verte tout en améliorant la qualité des produits et l’image du public vis-à-vis des produits issus de l’aquaculture.

Le projet INTEGRATE a permis de capitaliser des connaissances existantes mais également originales relatives à l’aquaculture multi-trophique intégrée (AMTI), de définir les meilleures pratiques AMT, l’efficacité environnementale de ces systèmes et, enfin, de définir une stratégie à moyen et long terme pour la mise en œuvre de l’AMTI dans la zone atlantique européenne.

De très nombreux documents et des modules de formation en ligne sont disponibles sur la plateforme du projet integrate-imta.eu

Il est aussi possible de revivre l’intégralité du Webinaire de clôture du projet sur la chaîne Youtube dédiée :

Projet MarineAlgae4Aqua

Le projet MarinAlgae4Aqua (2016-2020) qui se termine actuellement est un projet européen COFASP. Coordonné par le CIIMAR au Portugal, il rassemble 10 partenaires scientifiques et 3 entreprises issus de 7 pays européens.

Le projet vise à développer l’efficacité et la durabilité de la production de 2 espèces importantes pour l’aquaculture européenne, le saumon et le bar. Il doit notamment réduire l’impact environnemental de leur élevage par la production et l’utilisation d’algues marines en :

  • cultivant des algues marines (macro/micro) dans des conditions optimisées pour réduire la charge organique et minérale des effluents (amélioration de la qualité de l’eau, réduction des impacts environnementaux)
  • recyclant ces nutriments, via les algues, pour produire des ingrédients d’intérêt pour l’alimentation aquacole
  • développant de nouveaux procédés pour une meilleure valorisation des algues dans l’alimentation aquacole
  • identifiant de nouveaux additifs permettant d’améliorer la digestion et l’utilisation des nutriments par les poissons dans le cadre de l’utilisation des algues
  • améliorant la croissance des poissons et la qualité des produits (sanitaire, nutritionnelle, sensorielle, acceptabilité sociétale…).

Le CEVA y a notamment collaboré avec des partenaires norvégiens (Nord University) et portugais (CIIMAR) pour utiliser les algues produites dans les systèmes d’IMTA, ou leurs extraits, dans l’alimentation des poissons. La production d’oligosaccharides marins, incorporés aux aliments, a notamment permis d’améliorer la digestibilité de régimes enrichis en algues rouges et de moduler la morphologie et l’activité enzymatique intestinales chez les bars, ou de modifier la flore intestinale des saumons, ce qui pourrait par exemple améliorer leur immunité.

Projet AMIMA

Evaluation de méthodes de monitoring environnemental dédiées à l’Aquaculture Multi-Trophique Intégrée (AMTI) en mer.

L’aquaculture multi-trophique intégrée (AMTI) apparaît comme une alternative intéressante pour le développement durable des activités aquacoles. Le concept d’AMTI est basé sur l’association de différentes productions sur une même zone, en utilisant les relations trophiques entre compartiments d’élevage (poissons, algues, coquillages, …). L’objectif est de réduire l’impact environnemental de l’aquaculture tout en assurant un complément de revenus pour les producteurs par l’apport d’une valeur ajoutée à la production principale. Ces deux dernières décennies ont vu émerger de nombreux projets explorant l’étendue des possibilités qu’offre l’AMTI ainsi que les enjeux techniques, économiques, environnementaux et sociaux associés. Le développement de l’AMTI dans les zones côtières et en particulier en Bretagne est prometteur, mais nécessite de documenter finement les interactions entre les différentes activités concernées et avec l’environnement. Ces informations sont essentielles pour aider à l’adoption de l’AMTI par les professionnels et les autres utilisateurs du littoral. L’AMTI en mer a été peu étudiée en raison des difficultés méthodologiques et techniques inhérentes à des systèmes ouverts. AMIMA (Assessment of environmental Monitoring methods for Integrated Management of Aquaculture in open sea) propose de dresser l’état actuel des méthodes disponibles en matière de monitoring environnemental marin afin de proposer et d’évaluer une méthodologie adaptée à l’AMTI sur l’Estuaire du Trieux, une zone « atelier » présentant diverses activités aquacoles.

 

Le projet AMIMA a pour objectifs de :

  • Construire une grille présentant les indicateurs utilisés en monitoring environnemental marin et les méthodes/outils associés les plus pertinents pour caractériser et suivre l’effet du système intégré sur le milieu.
  • Analyser cette grille afin d’en dégager les indicateurs et méthodes les plus représentatifs d’une étude des interactions environnementales entre activités /ou compartiments aquacoles dans un schéma de développement d’AMTI à l’échelle de la zone d’étude.
  • Proposer à partir du cas d’étude une méthodologie adaptée à l’AMTI en mer.

La projet AMIMA est financé par le Tremplin Carnot Agrifood Transition, et allié les compétences du CEVA, de l’INRA UMR SAS et de l’Agrocampus Ouest UMR ESE. Le champ d’application du projet portant sur l’activité aquacole, l’ensemble des acteurs impliqués dans des projets de développement de l’AMTI ainsi que les professionnels du secteur présents dans la zone d’étude identifiée (Estuaire du Trieux) seront associés, régulièrement consultés et informés en fonction des différentes actions du projet.

 

Cookies

Pour vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, nous utilisons des cookies. Les cookies fonctionnels, sont nécessaires au fonctionnement de notre site. Les cookies statistiques nous aident à analyser la fréquentation de notre site internet et à l'améliorer.

Si vous êtes d'accord, cliquez sur "TOUT ACCEPTER" pour accepter l'utilisation de tous les cookies.