CEVA Centre d′Étude et de Valorisation des Algues Logo

Synthèse règlementaire – algues alimentaires

La consommation des algues, en France comme en Europe, continue d’augmenter. Cet engouement conduit à une extension progressive du nombre d’espèces mises sur le marché comme aliments ou compléments alimentaires.

Il n’existe pas au niveau européen de réglementation spécifique relative aux algues alimentaires. L’alimentarité d’une algue en Europe est liée à la législation dite « Novel Food ». Cette dernière s’applique aux aliments et ingrédients qui n’ont pas été consommés de façon significative en Europe avant le 15 mai 1997.

Toutefois, la France avait déjà adopté une approche similaire dès le début des années 1990s, conduisant à la constitution d’une liste d’algues « alimentaires ». Cette liste s’est ensuite étoffée, au travers d’évaluations en France comme en Europe. Le Catalogue Novel Food européen liste ainsi plusieurs autres espèces qui peuvent être consommées.

Dans le domaine des compléments alimentaires, on observe aussi une augmentation des espèces mises sur le marché. En France, près d’une trentaine de macroalgues et microalgues ont été listées réglementairement dans l’ « Arrêté Plantes » de 2014. Mais au travers des mises sur le marché dans d’autres pays européens et du principe de la reconnaissance mutuelle, d’autres algues peuvent aujourd’hui être commercialisées en France. La DGCCRF a publié début 2019 un inventaire de ces espèces traditionnelles ou autorisées en Europe.

Enfin, on observe un nombre croissant d’extraits de microalgues et d’algues mis sur le marché en Europe, comme ingrédients ou compléments alimentaires.

Au vu de ces évolutions, il nous semblait important de mettre à jour la synthèse règlementaire CEVA, afin de compiler tous ces éléments dans un document accessible à tous.

Vous pourrez le télécharger ici :