CEVA Centre d′Étude et de Valorisation des Algues Logo

Projet CARMA

CARMA – Caractérisation des proliférations de macroalgues opportunistes autres que les ulves dans les baies à Algues Vertes bretonnes

Depuis les années 90, le CEVA effectue, pour les collectivités bretonnes et l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, un suivi des « marées vertes » sur le littoral breton. Bien que ce suivi soit centré sur les proliférations d’ulves (Ulva spp.), le CEVA a constaté et enregistré (photos, fiches de suivi terrain) l’apparition de nouvelles algues proliférantes coexistant avec les ulves ou se substituant à celles-ci. Les premières proliférations massives de ces nouvelles espèces ont tout d’abord été observées sur les baies de l’est des Côtes d’Armor (Baies de la Fresnaye, de Lancieux) dès 2006, puis sur la baie de Saint-Brieuc à partir de 2011 et enfin en baie de Douarnenez depuis 2016 ; bien que des développements plus épisodiques aient déjà été relevés les années antérieures dans ces baies.

Les proliférations rencontrées dans ces baies sont composées d’algues brunes filamenteuses de la famille des Ectocarpaceae (dont Pylaiella littoralis et Ectocarpus sp. sur les baies de l’est des Côtes d’Armor, la baie de Saint-Brieuc et la baie de Douarnenez), d’algues rouges filamenteuses (Polysiphonia spp. observé ponctuellement dans l’ensemble des baies ; Asparagopsis/Falkenbergia sp. dans l’anse de Dinan depuis plusieurs années et en baie de Douarnenez dès 2017), d’algues vertes filamenteuses (Cladophora spp. ponctuellement sur la baie de Lancieux, de Binic ou de Douarnenez) ou d’algues vertes en lame (Ulvaria obscura sur la baie de la Fresnaye de 2007 à 2009 puis de 2015 à 2017).

Les études écophysiologiques préliminaires (CIMAV P3 et données de la littérature) couplées à l’apparition de ces successions d’espèces dans les baies où la croissance des ulves était fortement limitée par l’azote, suggèrent un lien entre l’apparition de ces nouvelles espèces de macroalgues et la diminution des niveaux trophiques des baies.

Dans ce contexte, le projet CARMA a été lancé au printemps 2018 et pour une durée de 2 ans, dans l’objectif 1) de comprendre et d’expliquer l’apparition récente de ces nouvelles espèces dans les baies à marées vertes ainsi que la dynamique de ces populations par rapport à l’espèce emblématique Ulva spp., mais aussi 2) d’estimer la nécessité de faire évoluer l’indicateur biologique « algues opportunistes » en place pour l’évaluation la qualité des masses d’eau dans le cadre de la DCE.

Financeurs

Le projet CARMA (2018-2020) a été co-financé par la Région Bretagne et l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, dans le cadre de l’AAP 2017 – Eutrophisation en baies algues vertes : produire des connaissances opérationnelles pour décider et agir en Bretagne.

Télécharger le rapport en pdf
CARMA_Rapport_VF