CEVA Centre d′Étude et de Valorisation des Algues Logo

Projet Phytepur

PHYTEPUR – Développement d’un système de traitement des effluents des cultures hors-sol basé sur les propriétés phytoépuratoires des micro-algues

Depuis une vingtaine d’années, les productions légumières sous serres (cultures de tomates en particulier) ont connu un essor remarquable en France, qui s’est accompagné d’efforts importants pour limiter leur impact environnemental. Le procédé de culture hors-sol induit un rejet d’eaux concentrées en éléments nutritifs (e.g. nitrates, phosphates), correspondant à l’excédent de solution nutritive injectée dans le système qui n’est pas utilisée par la plante pour sa croissance. En cohérence avec les réglementations communautaires et françaises, cet excédent agricole ne peut être rejeté dans l’environnement immédiat de la serre, sous peine de polluer le milieu aquatique (eaux superficielles, souterraines, eaux de mer) et de contribuer à son eutrophisation.

Face à cet enjeu sanitaire et environnemental, les producteurs bretons ont adopté un système de recyclage de la solution nutritive drainée au sein de leur serre. Ce système présente néanmoins la contrainte d’accumuler l’élément sodium dans la solution au fil des recyclages successifs, induisant un risque de phytotoxicité pour la plante. Pour assurer la pérennité de la production, les producteurs sont donc toujours contraints de rejeter une partie de la solution drainée (entre 5 et 20%) dans le milieu naturel, malgré leur volonté d’améliorer l’impact environnemental de leurs activités.

En concertation avec l’AOP CERAFEL et la station expérimentale légumière et horticole du CATE, il a ainsi émergé la nécessité de trouver une solution technique et optimisée pour traiter ces rejets, et de fait, répondre aux objectifs de développement durable de l’agriculture et de reconquête de la qualité du milieu du bassin versant breton. Cet enjeu prend tout son sens en région Bretagne, où les productions légumières sous serres assurent 40 % de la production nationale et occupent 500 hectares du territoire.

Dans ce contexte, le projet PHYTEPUR vise, en étroite collaboration avec le CERAFEL et le CATE, à mettre en place un système de traitement des rejets des cultures hors-sol, basé sur les propriétés phytoépuratoires des micro-algues. La finalité du projet est (1) de limiter les rejets en éléments nutritifs dans l’environnement liés aux productions des cultures hors-sol et (2) de créer une plus-value sur une portion de solution nutritive, jusqu’alors rejetée, en produisant une biomasse algale à fort potentiel de valorisation. Ce projet cible en particulier les propriétés de bio-stimulation et de bio-fertilisation des algues, qui pourraient être d’intérêt pour les activités agricoles sous serre ou de plein champ, particulièrement concentrées sur le bassin breton.

 

Partenaires et financeurs

Le projet PHYTEPUR (2020-2024) est co-financé par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et la Région Bretagne. Il associe le CEVA, le CATE, le CERAFEL et VEGENOV.

Cookies

Pour vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, nous utilisons des cookies. Les cookies fonctionnels, sont nécessaires au fonctionnement de notre site. Les cookies statistiques nous aident à analyser la fréquentation de notre site internet et à l'améliorer.

Si vous êtes d'accord, cliquez sur "TOUT ACCEPTER" pour accepter l'utilisation de tous les cookies.